Le secteur de la fibre optique : créateur d’emplois
Au regard des investissements prévus par les opérateurs privés et les collectivités territoriales dans les cinq prochaines années, la construction des réseaux privés et publics va générer de forts besoins en recrutement et formation sur l’ensemble du territoire :
Près de 50 000 emplois sont prévus d’ici 2022 afin d’assurer le déploiement et la maintenance de ces nouvelles infrastructures numériques.
Outre le potentiel de création d’emplois que représente le vaste chantier FttH, le déploiement de ces usages numériques représente également une opportunité professionnelle autant pour les salariés dans le cadre d’une évolution de carrière que pour les jeunes diplômés et les demandeurs d’emploi qui trouveront des débouchés sur ces nouveaux métiers.

Pour ce faire, un plan d’action prévoit notamment de « Mobiliser le service public de l’emploi pour favoriser l’orientation des demandeurs d’emploi vers ces nouveaux métiers ».

Quels sont les profils recherchés ?

– Techniciens (Tirage de câble, pose de coffret, raccordement, soudure)
– Dessinateurs en bureau d’études pour la réalisation de plans et de schémas avant le début des travaux
– Négociateurs (pour négocier avec les gestionnaires immobiliers, syndics, conseils syndicaux ou bailleurs publics et privés les autorisations nécessaires au déploiement d’un réseau de fibres optiques TDH dans les immeubles.
Tous les profils peuvent faire carrière dans ce secteur 
– Avoir l’envie de se reconvertir si l’on est en recherche d’emploi
– Formation possible via une POE (Préparation opérationnelle à l’emploi) de pôle emploi + formation en entreprise
Ce qui permet à l’entreprise de mieux connaitre les candidats et aux candidats de découvrir les métiers et l’entreprise.
A la fin la question de l’emploi ne se pose même plus.
Les perspectives d’avenir sont importantes :  Tireur de câbles, Fibreur, Mesureur, Chef d’équipe, Négociateur, Responsable de travaux, Chargé d’affaires
Dans le cadre du déploiement d’un réseau FttH, l’ensemble de la chaîne est concerné
  • acteurs publics qui décident l’investissement du territoire ,
  • opérateurs d’infrastructures de télécommunication,
  • opérateurs d’immeubles ou de lotissements,
  • bureaux d’études,
  • installateurs de réseaux câblés de télécommunication,
  • équipementiers qui fabriquent les câbles.
Afin d’assurer le déploiement de la fibre dans l’Hexagone, les entreprises (opérateurs en télécommunications, entreprises de services…) ont besoin de main d’œuvre. Toutes les catégories de métiers sont concernés.
Recrutement dans les métiers techniques : technicien de bureau d’études, technicien en fibre optique, tireur, câbleur, raccordeur… 
 
Recrutement dans les métiers managériaux : responsable de bureau d’études, responsable d’équipe ou d’agence…